Les grands sportifs béarnais             

 

     [accueil général]*[pour encourager son équipe favorite]*[loisirs]

 

          ~Le Béarn: pépinière de grands champions sportifs~

Je profite de ce site pour rappeler que le Béarn a compté une quantité inouïe de champions sportifs que j'ai grand plaisir à citer ici :
              En premier , lou nousté rrrrubi  (le rugby) : il y a eu tellement d'internationaux dans ce domaine qu'on ne peut tous les citer . Pour ceux que j'ai en tête et en vrac: Robert Paparemborde décédé récemment, meilleur pilier du monde en son temps, les super-flankers qu'étaient Laurent Cabannes et François Moncla de Louvie-Juzon; les  secondes lignes-forteresses  Jean.Pierre Saux et Jean-Baptiste Doumecq de Gurmençon (c'est l'attelage de la section paloise championne de France en 1964) , plus près de nous, Michou, Bourdon et Cléda;  les extraordinaires butteurs  qu'étaient Cassagne, Robert Labarthète de Gan (décédé en avril 2009) , et le Moneinchon Lescarboura, l'armada de Pontacq avec Claude Lacaze, Papillon Lacaze, Garuet, Marracq, Mantoulan;  le ¾ centre Jean Piqué d'Artix, aux placages dévastateurs; les demis artistes qu'étaient Nano Capdouze (dcd) , Ducamp, Lacomme; la cohorte des piliers Noble, Triep-Capdeville, David Laperne d'Asasp, Jordana, Etchéverry;  les talonneurs (t'à l'honneur) Abadie, de l'équipe championne de France en 1964, Lucien Martin, décédé en février 2008, champion de France avec la section du challenge Du Manoir 1952, international à plusieurs reprises (tournois des " 5 nations en 1948 et 1950; il participa notamment à la première victoire tricolore au Pays-de-Galles le 7 février 1948, aux côtés des monstres qu'étaient Jean Prat, Alban Moga et Robert Soro. Plus près de nous, Philippe Bernat-Salles a longtemps brillé à l'aile du XV de France. La brigade  Oloronaise est impressionnante avec  Clémente, René Traille, Petuya, JoJo Lèes, Serge Raballo, Maleig., Baleix.....Actuellement les internationaux béarnais en activité que sont Nicolas Brusque, l'Aspois Jean Bouilhou et le Nayais Damien Traille (fils de René) déjà recordman béarnais des sélections dans l'équipe nationale. 
                Le 25 juin 2006, le quinze de France des espoirs a remporté le titre de champion du monde avec quatre béarnais dans le groupe: Fabien Cibray, le capitaine malchanceux, blessé dès le premier match, remplacé à la mêlée par le valeureux Lasseubois Sébastien Tillous-Borde, désormais international A; le Lembegeois Pujo au centre et Florian Cazalot dans le paquet d'avants,  plus le Bigourdan de Julian ex-sectionniste, Lionel Beauxis, qui a marqué tous les points en finale.  Le 10 juin 2008,  quatre béarnais sont sélectionnés dans l'équipe de France de rugby qui va affronter l'Australie: Damien Traille, Jean-Baptiste Peyras ,  Benjamin Thiéry, Sébastien Tillous-Borde .
>>>Coup de chapeau aux Lonsoises qui évoluent dans le championnat de France féminin de rugby, et comptent déjà des internationales dans ses rangs.
-Plusieurs béarnais ont aussi émergé au
jeu à XIII dont  François Récaborde, Maracq, Mantoulan, Péré, Nano Capdouze , Jeannot Carassoumet..(dit la puce) , la plupart regroupés dans l'équipe de Saint-Gaudens. Le filon n'est pas épuisé puisqu'en février 2008, le jeune Julien Dumora a été sélectionné dans l'équipe de France junior, au poste d'arrière.
...et les filles s'y mettent depuis peu avec Caroline Ladagnous, arrière de Lons et de l'équipe de France féminine, et Élodie Poublan
*De célèbres fratries: Les frères Estanguet (Tony et Patrice) , médaillés olympiques en canoë-kayak, Tony a été désigné pour porter le drapeau de la délégation des athlètes français aux JO de Pékin 2008  , les frères Escudé (tennis et foot) ont été brillantissimes.  Julien Billaut, champion de monde de kayak en 2006 n'est pas en reste.
-Villecampe (champion de France avant-guerre) , Annie Famose (médaillée olympique) , Philippe Barroso ont percé en 
ski, rejoints en 2009 par Melle De Faucompret, championne de France de slalom parallèle en snowboard;   Haillet et Nicolas Escudé dit le scud, en tennis . La paloise, Marguerite Borde née Broquedis  se distingua aux jeux olympiques de Stockholm en 1912 en enlevant s.v.p la médaille d'or du simple dame de tennis.
-Paul Escudé, Vézir, les olympiques Larrieu et Bensoussan (champion olympique avec l'équipe de France aux J.O de L.A) ; les internationaux Jean-Michel Larqué (qui a fait partie de la grande équipe des Verts de Saint-Etienne)  Larios... Lacuesta et tant d'autres  en
foot ; Alain Larrouquis (dontle fils suit les traces) en basket  fut international, après avoir atteint les plus grands honneurs avec l'Élan béarnais. Les béarnais ont adopté le géant Roger Duquesnoy ancien "grand" d'Orthez et de l'équipe de France, lui aussi, resté en Béarn après sa fulgurante carrière de basketteur au sein du même Élan béarnais.
            En
cyclisme : d'abord le monstrueux Gilbert Duclos-Lassalle de Buros, 2 fois vainqueur de Paris-Roubaix, et son fils Hervé, (bon sang ne saurait mentir) , vainqueur en février 2008 de la course d'ouverture lançant la saison cycliste : le Grand Prix de la Marseillaise; les vaillants nayais Fontan et Mastrotto (les taureaux de Nay) ... Jean-Baptiste Dortignacq, originaire d'Arudy,  les avait devancés, puisqu'il termina 2° du tour de France 1904.  Les néos Patanchon et  Ladagnous (vainqueur des 4 jours de Dunkerque en 2007)  apprennent le métier, que connaît parfaitement le vieux briscard Stéphane Augé, vainqueur des 4 jours de Dunkerque 2008
Il faut mettre en bonne place  le grimpeur de Lurbe  Bernard Labourdette (qui fit un jour la nique dans l'Aubisque à Merckx et tous les cracks de l'époque, passant détaché à Gourette ) ; il termina de nombreux tours de France dans le top 10; un autre grimpeur acquit une belle renommée; il s'agit de Roméro; l'orthézien et sprinter Cazalaa qui fut champion de France de cyclo-cross, le palois (et oublié) Arnaud Geyre, médaillé d'or olympique par équipes, et médaillé d'argent en poursuite individuelle, à Melbourne en 1956, Pierre Bernet d'Orthez, ex champion de France de cyclo-cross, Corinne Sempé championne du monde  de cyclo-cross... Actuellement, quelques béarnais sont dans le peloton professionnel dont le petit dernier  Pierre Cazaux, de Salies de Béarn, qui débute en janvier 2008 sa première saison chez les pros, et à qui nous souhaitons bonne chance : "hè ve'n de bonas Péio"
          
En
athlétisme , se rappelle t-on de l'oloronaise Cathy Capdevielle , x fois championne de France de sprint, finaliste du 100 m aux jeux olympiques de Rome en 1960 où elle a terminé à la 5° place ? Lavie du CUP et Alain Sanz eurent leur heure de gloire sur 800m. Un Pierre Lacaze de Pontacq, précédant le grand rugbyman homonyme , eut avant guerre une certaine réussite dans le saut en hauteur. Henri Dartigues de Baigts de Béarn fut couronné champion de France du 3000 mètres steeple en 1925, devançant tous les favoris ... Que dire du super  triathlète contemporain Pascal Jolly monstrueux champion du monde d'ultra triathlon en 2004 et 2006 , et de Laurent Galinier, champion du monde de duathlon en 2007 ? 
           Une autre championne s'est distinguée: Patricia Taillebresse (et taille fine) ; championne de France de marathon (V1) en 2001 après avoir battu en 1987, le record du monde de distance en ULM. Sélectionnée en 2003 par l'équipe de France, pour disputer les 100 kms du championnat d'Europe. Actuellement la Gantoise Alexandra Lacrabère brille avec l'équipe de France de handball.
Il y eut de nombreux et beaux champions en
parachutisme, avec la proximité de l'ETAP, laquelle a longtemps battu tous les records et raflé tous les titres mondiaux dans ce domaine, tradition poursuivie en 2004 par Blandine Perrou en skysurf. Plusieurs champions de France en boxe, dont Georges Vigne, Tony Toniolo, Jacques Candau,  Onésime Domingo (4 fois), Jean  Sixto , Guy Bellehigue,...de la Section...ont fait honneur à leur païs. 
En
équitation, Didier Courrèges d'Abos (médaillé olympique en 2004). Enfin en escrime, la section paloise multiplie les titres de champions de France dans toutes les catégories de cette discipline, ce qui en fait un des 3 premiers clubs français. Et le petit dernier : Alexandre Laugé, champion du monde WPKA de boxe américaine en mai 2004 . Les béarnais ont des goûts éclectiques en matière de sport puisque Walter Lapeyre d'Arzacq est devenu champion d'Europe du tir au pistolet.
               
Anachronique mais bien réel: le Béarn a connu récemment un grand navigateur en la personne de Titouan Lamazou d'Arbus, lequel détint dans les années 80 , le record du Tour du Monde à la voile en solitaire et sans escale en frôlant les cent jours (109 jours).

              La relève est déjà là avec Marion Mathieu , championne du monde junior en titre en ski nautique , nos deux espoirs de classe mondiale ô combien prometteurs: le nayais Mathieu Ladagnous  qui  fait désormais partie de l'équipe de France sur piste; vainqueur des Quatre jours de Dunkerque,  et Fabien Lefèvre qui a  explosé aux championnats du monde de canoë-kayak ....et la dernière bonne surprise avec la petite perle de Boeil-Bezing : Jérémy Chardy vainqueur du tournoi junior de Wimbledon  2005, et classé dans le top 100 des tennismen mondiaux
~Cette liste est loin d'être exhaustive . Je m'excuse pour ceux que j'ai omis . Je complèterai cette liste au fur et à mesure du rappel de mes souvenirs, ou de mes lectures... ou de votre aide....

Actuellement, le Béarn compte de nombreuses équipes dans l'élite nationale des sports collectifs, ou dans l'antichambre:

                D'abord, porte-flambeau principal : l'Élan béarnais et ses innombrables titres de champions de France de Basket. Après l'avoir rejoint dans l'élite du championnat de France féminin lors de la saison 2007-2008, le Basket Club de Mourenx, désormais Elan béarnais de Pau-Lacq-Orthez, a dû descendre en série inférieure. Ensuite la Section paloise (la section) avec ses 3 titres de champion de France de rugby: 1928-1946-1964, bataillant désormais en Pro D2. Elle est talonnée par deux clubs de rugby béarnais méritant, qui ferraillent en Fédérale 1, la division en dessous: le FC Oloron (le fécéo), et l'US Morlaàs. (Orthez descendant hélas, à l'issue de la saison 2010-2011)
Le Béarn compte aussi l'équipe féminine de rugby de Lons, qui s'illustre dans le Top 8. En handball, l'AS Billère côtoie les sommets en D2 de Handball. Désormais en Nationale 1, les canaris Pau-Nousty se maintiennent depuis de nombreuses années directement sous l'élite des clubs français. Les filles fonctionnent bien aussi, à l'image du club de Bordes en Nationale 1 féminine. Les volleyeuses de Ger se débrouillent bien également en D3 féminin. Le foot devient le parent pauvre des sports collectifs béarnais, après la descente du FC Pau en CFA.

&LOS GRANDES DEPORTISTAS BEARNESES&

          El Bearn: semillero de grandes campeones deportivos

Aprovecho este sitio para recordar que el Bearn contó con una cantidad inaudita de campeones deportivo que tengo gran placer de citar aquí:

              En primer lugar,  lou nousté rrrrubi  (el rugby) : hubo tantos internacionales en este ámbito que no se  puede citar a todos. Entre los que recuerdo, y recuerdo muchos: Robert Paparemborde muerto recientemente, mejor pilar del mundo en su época, el super-ala (delantero) que era Laurent Cabannes y François Moncla de Louvie-Juzon; los  segundas líneas forzudos  Jean.Pierre Saux y Jean-Baptiste Doumecq de Gurmençon (es el tronco de la sección de Paut compeona de  Francia en 1964) , más cerca de nosotros, Michou, Bourdon y Cléda;  los extraordinarios goleadores que eran Cassagne, Labarthète de Gan y el de Monein Lescarboura, la armada de Pontacq con Claude Lacaze, Papillon Lacaze, Garuet, Marracq, Mantoulan;  el centro ¾  Jean Piqué d'Artix, con tackles devastadores; los medio artistas que eran Nano Capdouze (fallecido), Ducamp, Lacomme
el grupo de pilares Abadie, Noble, Triep-Capdeville, David Laperne de Asasp, Jordana, Etchéverry, Philippe Bernat-Salles,  la brigada de Oloron con Clémente, René Traille, Petuya, Lèes, Serge Raballo, Maleig......Actualmente los internacionales bearneses en actividad que son  Nicolas Brusque, Jean Bouilhou y el de Nay Damien Traille (hijo del otro) que brilla en el centro. 

El 25 de junio de 2006, el quince de Francia de las esperanzas dio el título de campeón del mundo con cinco bearneses en el grupo: Lionel Beauxis de Pau que marcó todos los puntos en la final, Fabien Cibray, el capitán de mala suerte, herido desde el primer partido, remplazado en el scrum por el valeroso Sébastien Tillous-Borde; Pujo en el centro y Florian Cazalot en el grupo de delanteros.
- Varios bearneses emergieron en el juego de
XIII entre los que se destacan  François Récaborde, Maracq, Mantoulan, Péré, Nano Capdouze , Jeannot Carassoumet..., la mayoría agrupados en el equipo de Saint-Gaudens
*Célebres fratries: Los
hermanos Estanguet (Tony y Patrice) , medallas olímpicas en canoa-kayak , los hermanos Escudé (tennis y  foot-ball);  
-Villecampe (campeón de Francia de antes de la guerra) , Annie Famose (medalla olímpica) , Philippe Barroso se destacaron en
skiHaillet y Escudé llamado el scud, en tennis
-Paul Escudé, Vézir, los olímpicos Larrieu y Bensoussan (campeón olímpico con el equipo de Francia en los juegos de L.A) ; los internacionales Jean-Michel Larqué (que fue parte del gran equipo de Saint-Etienne)  Larios...y tantos otros en
foot-ball ; Alain Larrouquis (cuyo hijo le sigue los pasos) en basket  
            En
ciclismo : primero el monstruoso Gilbert Duclos-Lassalle de Buros, 2 veces vencedor de Paris-Roubaix, y su hijo Hervé, pasado neo-profesional en agosto de 2005;  los furiosos de Nay Fontan y Mastrotto (el toro de Nay) ..y los neo Patanchon y Ladagnous, el de Oloron y escalador Bernard Labourdette (quien se burló un día en el Aubisque de Merckx y de todos los cracks de la época) , otro escalador, Roméro; el sprinter y de Rotes Cazalaa, el de Pau (y olvidado) Arnaud Geyre, medalla de oro olímpica por equipos, y medalla de plata en carreras de persecución individual, en Melbourne en 1956, Pierre Bernet de Orthez, ex campeón de Francia de ciclo-cross, Corinne Sempé campeona del mundo de ciclo-cross...Actualmente,  algunos bearneses están en el pelotón profesional (Augé, Bergès, Bordenave..) , pronto reunidos por los neo arriba mencionados.
          
En atletismo , se recuerda a Cathy Capdevielle de Oloron,  muchas veces campeona de Francia de velocidad, finalista de los 100m  en los juegos olímpicos de Roma en 1960 donde terminó 5ª ? Lavie del CUP y Alain Sanz tuvieron su hora de gloria en 800m. Un Pierre Lacaze de Pontacq, que precedió al rugbier epónimo, tuvo antes de la guerra un cierto éxito en el salto en alto. ¿Qué decir del super triatleta contemporáneo Pascal Jolly campeón del mundo del ultra triathlon en 2004 ?  Marguerite Borde de soltera Broquedis, nacida en Pau, se distinguió en los juegos Olímpicos de Stocolmo en 1912 llevándose la medalla de oro en singles de damas en tennis.
           Otra campeona se distingue actualmente : Patricia Taillebresse (y  de fina talla) ;  campeona de Francia de maratón (V1) en 2001 después de haber vencido en 1987 el record del mundo de distancia en ULM. Seleccionada en 2003 para el equipo de Francia, para disputar los 100 kms del campeonato de Europa.
Hubo numerosos y bellos campeones en
paracaidismo, con la proximidad de la ETAP, la que ha batido todos los records durante mucho tiempo y arrasó con todos los títulos en este terreno, tradición continuada en 2004 por Blandine Perrou en skysurf. Varios campeones de Francia en box, de los que destacamos a Georges Vignes, Tony Toniolo, Jacques Candau,  Onésime Domingo (4 veces), Jean  Sixto ,Guy Bellehigue,...de la Sección...hicieron honor a su país. 
En équitación, Didier Courrèges de Abos (medalla olímpica en 2004). Finalmente en esgrima, la sección de Pau multiplica los títulos de campeones de Francia en todas las categorías de esta disciplina, lo que lo hace uno de los 3 primeros clubs franceses. Y el último : Alexandre Laugé, campeón del mundo WPKA de box americano en mayo 2004 .
                Anacrónico pero muy real: el Bearn conoció recientemente un gran navegante Titouan Lamazou de Arbus, el que obtuvo en los años 80 el record de la Tour du Monde a vela solo y sin escalas (109 días).

              El relevamiento está aquí ya : Marion Mathieu , campeona del mundo junior con el título ski náutico, nuestras dos esperanzas de clase mundial, oh ! Cuántas promesas: Mathieu Ladagnous  de Nay que además forma parte del equipo de Francia sobre pista,  y Fabien Lefèvre quien estalló en los campeonados del mundo de canoa-kayak ....y la ultimísimo última buena sorpresa con la perlita de Boeil-Bezing : Jérémy Chardy vencedor del torneo junior de Wimbledon  2005.

~ Esta lista está lejos de ser exhaustiva . Pido disculpas por aquellos a quien he omitido. Completaré esta lista a medida que pueda develar mis recuerdos o los de  mis lectores… o con su ayuda.

 


compteur de visite