accueil général  sommaire béarnais APPRENDRE LE BÉARNAIS    Ubèrt      

Pla béngudo (bienvenue) sur une page qui me tient particulièrement à cœur !
Suivez-moi, et en une semaine vous parlez le béarnais... si vous jouez le jeu.

Deux clés pour mieux comprendre de quoi il s'agit
Le béarnais est une des composantes du gascon, dont les particularités,  essentiellement phonétiques et  lexicales, viennent de son substrat aquitano-pyrénéen très ancien , remontant aussi aux origines de la langue basque ... toutefois, béarnais comme gascon, font partie prenante des parlers occitans -qui s'étendent sur presque toute la moitié sud de la France- ,  tout en conservant  leur spécificité.
Du fait de la construction progressive de l'État par la monarchie évoluant vers l'absolutisme, le parler du roi de France (ou francien) finit par s'imposer partout -sauf en Béarn-
comme langue unique obligatoire du royaume,  en 1539 (Édit de Villers-Cotterêts ). Le Béarn fut rattaché à la France en 1620 (par un édit d'union), mais si les béarnais acceptèrent la présence d'un intendant du roi, les États du Béarn (sorte approximative d'Assemblée législative) gardèrent de la puissance et les séances continuèrent de se tenir en béarnais, ainsi que dans nombre d'instances locales. Jusqu'à la seconde guerre mondiale, tout le monde en Béarn parlait encore le béarnais (nommé aussi ainsi en Bigorre). Si le nombre de locuteurs est devenu restreint, le nombre de personnes qui le comprennent sans le parler est encore énorme...

.....et d'abord......pourquoi parler le béarnais, gascon, occitan  ?

 ..c'est parti ! En premier un mot magique à savoir , un mot qui est le sésame béarnais : 
ce mot c'est 
ADISHATZ (adichats)  [écouter]
  C'est quasiment l'équivalent d'un sésame.

Un mot-clé qui  veut dire tout à la fois au revoir, salut, bonjour, à bientôt .

Alors qu'adichats est général, utilisé quand on vouvoie une personne ou qu'on s'adresse à plusieurs (sans que ça présente un caractère d'obligation),   ADIU est plus intimiste [écouter]-utilisé pour le tutoiement- mais il signifie la même chose
             On peut aussi très bien dire à quelqu'un adiw en arrivant et adichats en partant ; c'est quasiment interchangeable. De loin, éw
Oou ow O sont  l'équivalent de ohé! hello !
*Ami, amie, d'où que tu sois, qui que tu sois, d'où que tu viennes;  tu dis adichat ou adiw et tu es des nôtres:  tu rentres dans le monde magique de la langue béarnaise: une langue de paix créée pour les poètes, les amoureux....
" que t'aimi "  [F]  [H]  [V]  ça vaut bien  je t'aime,  non ?  ... et " ça-i[écouter] " , ça vaut bien viens !

A LIRE  :
              Le béarnais de cette page est écrit phonétiquement, mais des info-bulles restituent l'orthographe "normalisée" exacte- (il suffit de placer l'indicateur de la souris sur le mot) . Tout est simplifié au maximum (mais sachez qu'il y a souvent des variantes, des exceptions, des cas particuliers...)  dans le but de vous familiariser plus rapidement et plus facilement avec le béarnais.  Je vous recommande chaudement de poursuivre par la suite dans mes autres pages, votre apprentissage plus en profondeur et selon les règles en usage.
                   Les lettres en gras sont à prononcer , les r sont roulés , le h est aspiré et  le w équivaut au w de wapiti . Les syllabes soulignées portent l'accent tonique  (on appuie la parole dessus)- Il faut surtout éviter d'appuyer systématiquement sur la dernière syllabe...ce qui est souvent la tendance naturelle, par l'influence du français.
*Suivez-moi, amics (amis), amigos (amies) ;  je vous amène pas à pas, main dans la main (oui...hum, c'est une image !!!) , à la découverte de la caverne d'Ali Baba béarnaise, dans laquelle un trésor en cache un autre :
Nous avons lancé le sésame ADICHAT et la monumentale pierre qui masque l'entrée d'un monde nouveau, se déplace....

*Commençons tout d'abord par le  oui et le non -  Oui =>  òc O(o de bol).. c'est de ce òc que sont issus les mots occitans et Occitanie
 
Oou quiò (o de bol), plus affirmatif
Non => 
nou ou nani (plus affirmatif dans la négation) .
Entendez-vous le quiò
O et la nani  O résonner dans la caverne ? ...on y est...super !!!
Un (bon) conseil général : allez lentement et éprouvez du plaisir en prononçant les divers mots. (comme on déguste un bonbon)

-Pour se repérer dans la caverne béarnaise, on peut tout de suite utiliser certains mots:  

..qu'ils soient adverbes = PROU (assez) - ADARO (maintenant) - DÉ TIRO (tout de suite) - ADÈS (il y a un instant) - ÉNGORO (encore) - ALABÉS (alors) - DIYÉW (peut-être) - TOUSTÉM (toujours) - OUÉY (aujourd'hui) - BRIGO (pas du tout)  - ARRÉ (rien)  -  QUOUAN (combien ) - HÈRO (beaucoup, très) - TROP (trop) -  DÉSSUS (dessus)  - DÉBAT (sous, dessous)  - ÉN LOC (nulle part) - DOUMA (demain) - [écouter]

..ou qu'ils soient des prépositions = DAP (avec) - ABANS (avant) - APRÈS (après) - DÉHENS (dans) - SUS (sur) -   DABAN (devant) - ÉN DABAN (en avant) - DAR (derrière) - ÉN DAR (en arrière) - [écouter]

N'oubliez pas de rouler les rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

*Apprenez bien tout ça avant de continuer ... ò?....kiò ? ... oui?.... si?... yes?... da?... dac' ?...O.K ?
...imaginez les situations dans lesquelles vous pourrez employer ces mots
Par exemple, pour une raison ou pour une autre vous en avez assez, vous hurlez un Prrrrrrrrou ! (assez)
O
.. ou "qué nia prou" (il y en a assez).  Je vous conseille même d'apprendre par cœur tous les mots
successifs que vous rencontrez...
........vous vous les répétez pour vous endormir, par exemple .......c'est super, ça marche !
Tu as joué le jeu amic, amigo (ami, amie)
?..alors on fait un nouveau pas ensemble .....

Pas convaincu ? Va donc écouter des extraits de dialogues en béarnais =>  Ils concernent les dialogues
de mon roman "
Le temps des grues", écrits en béarnais dans le livre (mais traduits en français)
De même, je te conseille, dans le but de te sensibiliser à notre langue millénaire,
d'aller faire un tour dans la page
dictons qui répertorie tous les dictons inscrits dans mon dernier livre
"
Dia per dia : l'Histoire du Béarn, au jour le jour". qui a obtenu le prix des lecteurs au salon du livre d'Orthez d'octobre 2013

                                >>>Dans cet ordre d'idée de familiarisation avec l'accent, la prononciation, tu peux aller faire un tour sur le site de youtube.com/watch?
                                                 v=UFgQYbd2URY,
                                                Pn y trouve des chansons béarnaises et gasconnes, dont les paroles sont visibles. Le meilleur exemple semble en être
                                                "Que"m soi lhevada" (je me suis levée) du groupe NADAU. Dans cette vidéo, les paroles sont écrites en français et en
                                                 béarnais/gascon et on peut comparer simultanément les deux écritures, tout en écoutant une voix sublime...

Tu es convaincu ... Donc, passons à la construction des phrases. Il faut que tu saches que...
°Un verbe est généralement précédé de qué ou qu' (mais c'est loin d'être exclusif) :
                   -qué souy (je suis)- qu'èy (j'ai)
O- qué m'én baw (je m'en vais)- 
O
                   -qué bouy (je veux)- qué caw (il faut)
O

                            !Attention! :
Faites bien déjà la différence entre qu'éy (il, elle  est...c'est) [écouter] et qu'èy (j'ai) [écouter]
                   -quouan éy mièydïo, qu'èy hami (quand c'est midi, j'ai faim)
                   -quouan éy tard, qu'èy soum (quand c'est tard, j'ai sommeil)

°Les articles français l', le, la les, deviennent l', lou, lous, la, las (dans les vallées, on dit eth, era , er' etc.) :
                   -l' amic, l'amigo (l'ami, l'amie) ; a l'èscòlo (à l'école) ; la  hénno (la femme)
O; la flou (la fleur) : 
                    las hillos (les filles)
O ;  lou chïn (l'enfant); lou moussu (l'homme); lous gouyats (les garçons)  O
                  
°Les articles français un, une, au, aux  deviennent u, üo, aü, aüss :

                    -u dïo (un jour) ; u còp (une fois) ; uo carrèro (une rue); uo maysou (une maison)
                    -aw tribay (au travail) ; aws bésis (aux voisins) 
                    -souvent le du et le des sont omis :  qué bouy sòs ( je veux des sous )  
                                                                                    qué préni pa (je prends du pain)

°Très souvent,  toutes les lettres se prononcent (sauf de multiples exceptions, oui mais partons avec cette idée dans l'immédiat)
                   -lous ts (les toits) ; las broutchos (les sorcières) ; lous gats pélats (les chats pelés)

°Les mots de liaison et, à , de ...deviennent e , a (tà..) ,  dé....
                   - qu'aymi lou bi blan e lou bi rouy (j'aime le vin blanc et le vin rouge)
                   - qué mïnji a la cantina (je mange à la cantine)
                   - qué me'n tourni tà caso (je rentre à la maison)
O

Bon ! Répétez tout ça lentement avant de continuer...
Pensez bien à la prononciation ( n'oubliez pas qu'on appuie la voix sur les syllabes soulignées )

 



On va passer au présent des deux principaux verbes (comme en français) : AVOIR et ÊTRE
au fait : "qué baw miéyé estar qu' aver" ..(il vaut mieux être qu'avoir)...non?

ESTAR (être)  [écouter]

AVER (avoir)  [écouter]

qué souy
qu'ès
qu'éy
qu'èm
qu'ètz
qué soun

u òmi (un homme)
uo dno (une dame)
partit (parti) 
urous (heureux)
oubrès (ouvriers)
escoulans (écoliers)

qu'èy
qu'as
qu'a
qu'abém
qu'abétz
qu'an

nt ans (vingt ans)
béroysys (de jolis yeux)
u ca é dus gats (un chien et deux chats)
hèro séd (trés soif)
tout bébut (tout bu)
uo grano maysou (une grande maison)

Et maintenant, faites des phrases avec tout ce qu'on a appris
*Exemples : adaro qué souy éscoula (maintenant je suis écolier) 
douma qué me'n tourni  (demain je rentre)
a caso qu'èm urous (à la maison on est heureux)
Allez.....prenez une feuille et faites un max de phrases...
Nous voilà armés pour aller fouiller dans le trésor d'Ali-Baba...
Ouvrons les sacs en douce et en douceur ...

~LE SAC AUX PARTICIPES~
  
Avec être et avoir qui sont des auxiliaires, on peut se servir des participes passés comme en français.  
Rappel
=>Dans la phrase  "j'ai entendu"; ai est l'auxiliaire et entendu le participe passé.

EN   VOICI en vrac :

abut (eu) ; estat (été) ; badut (né) ; mindyat (mangé) ; bébut (bu) ; partit (parti) ; bist (vu) ; cantat (chanté); hèyt (fait ; anat (aller) ; biscut (vécu) ; dit (dit) ; biéngut (venu) ; légut (lu); préngut (pris) ; credut (cru) ; boulut (voulu) ; poudut (pu) ; téngut (tenu) ; pourtat (porté) ; séntit (senti)
*Pour le féminin, on ajoute tout simplement o, ou do : hèyt=>hèyto ; anat=>anado

*Maintenant, on s'amuse à construire des phrases avec auxiliaires et participes:
Exemples : qu'ès biéngut-biéngudo (tu es venu-e) - qu'èy légut (j'ai lu) - qu'èm anat (on est allé)

~LE SAC AUX IMPÉRATIFS (ordres, conseils...)~
C'est génial, on peut s'en servir tout de suite - 

SEGUIR (suivre)

DAR (donner)

HAR (faire)

PRENER (prendre)

ANAR (aller)

séguéch
séguïm
séguitz  

da
dém
datz


hèm
hètz

prén
préném
prénétz


aném (bam)
anétz

bè (va)  -  té (va-t'en) - çay (viens) - çabiéts (venez) - hèt énça (approche-toi) - hèt énlà (va-t'en) - béw (bois) - bébéts (buvez) -  n'ayas pas pow (n'aies pas peur) - di-mé (dis-moi) - léy (lis) - oubréch (ouvre) - sïats (soyez) - sïas (sois) - prén-té (prends-toi) - ayma-pé (aimez-vous) - aym-nsé (aimons-nous) - aydat-mé (aidez-moi) - attén (attends) - hè bisté (fais vite) - escouto (écoute) - escapo't (échappe-toi) - escouno't (cache-toi) - tribayo (travaille) - wéy (fuis) - canto (chante)

Exemples: Allons=aném - Prends=prén -  Fais=hè -  Suivez=séguitz

D'autres sacs 

/          \

~LE SAC AUX CHIFFRES~  [écouter]

1=u  -  2=düs  -  3=trés  -  4=quouaté  5=çïnc  -  6=chéis  -  7= sèt  -  8=wéyt  9=naw  - 10 = dèts ... etc....

~LE SAC AUX JOURS~  [écouter]

dilus (lundi) ; dimarç ; dimérç; diyaüs; dibéss
dissapté ; dimenjé
(dimanche)
Ne dites plus week-end, dites (üo) diményado

  * Et on intègre le contenu des nouveaux sacs dans le capital
Ça peut donner : qué souy biéngut lou dilus sé dap uo daüno
ou....après la diménjado, qué me'n baü urous düs dïos etc.....
Traduisez ces deux phrases et reconstituez-en le plus possible
Encore d'autres sacs 
/          \
Dans ces sacs, le présent de deux verbes très utiles parce qu'ils amènent de l'action, du mouvement
Har e anar sérbén tà estar (faire et aller servent à être)

~LE SAC DU VERBE FAIRE (HAR) ~   [écouter]

~LE SAC DU VERBE ALLER (ANAR) ~   [écouter]


qué hèy     anar (je fais aller)
qué hès     uo passéyado (..une promenade)
qué hè       arridé ( il-elle- fait rire)
qué hèm    uo prouséyado (..nous discutons)
qué hètz    crespèras (...des crêpes)
qué hèn     u bouquét (...un bouquet)


qué baw     taw mércat (je vais au marché)
qué bas      bédé (tu vas voir)
qué ba        ha (il-elle- va faire)
que bam     tà Espagna (..en Espagne)
qué batz     disnar (...dîner)
qué ban      cantar (..chanter)

  *Et on intègre le contenu des nouveaux sacs dans le capital..
Exemple: du dilus duss aü dimenge naw que bam har dillèw uo maysou dap chéis òmis
 

Dès maintenant vous pouvez utiliser le béarnais....mais oui !

Au boulot:

      La preuve   Vous lancez à l'assemblée en arrivant ou en partant: adichat a touts (bonjour à tous) O,
ou adiw la coumpanïo (bonjour la compagnie)
O...et vous poursuivez par hèpén dé bounos (faites-en de bonnes...).O
c'est-à-dire: portez-vous bien!
[Pour dire au revoir, vous avez aussi le choix entre dïnc a bèlèw ; arrébédé
O ; a las purmèros (à la prochaine)  ; a lèw  (à très vite, à tout de suite ) O ]
Entrée classique:  quïn té ba ?
O(comment vas-tu?)
Oou quïn pé ba (comment allez-vous?)
- L'autre répond qué ba pla (ça va bien)
O ; qué ba hèro pla (ça va très bien)  qué ba maw (ça va mal) O ou qué pot ana (ça peut aller) ... é tu (et toi?) é bous (et vous) : You tabé (moi aussi)O ou you tapòc (moi non plus) O
- Le temps revient souvent sur le tapis: é quïn èy lou tén (comment est le temps)
qué hè rét (il fait froid)  O , qué hè calou (il fait chaud)O , qué ba néba (il va neiger)
...on peut intercaler hèro (un mot très important qui veut dire à la fois très et beaucoup) . 
Et l'humeur du patron?  
quïn éy lou patrou  (comment est le patron? )....lou bézi (le voisin?)
...abisòt.O ..abisòt'i...abisa-pé O (fais attention, faites attention) .......si on vous répond  " qué hè lou muss"  (il fait la gueule)
...alabés qué caw ha (alors que faut-il faire?)...qué caw atténé (il faut attendre)

En ville  

én pé prègo (s'il vous plait) O ......merci hèro (merci beaucoup) O
qué bouy, qué bouléri (je veux, je voudrais)..croumpa (acheter).. .ha (faire)
quoan cousto (ou) coustòn .. (combien coûte. ...coûtent ?)....aquét libé  (ce libre) ; 
que's pot gousta..endaya..? (peut-on goûter, essayer..?)
qué m'agrado (ça me plait)
O; ne m'agrado pas (ça ne me plait pas) ; qu'aymi ou n'aymi pas (j'aime ou je n'aime pas) 
Qué souy countén
O, countéto (je suis content-e-)
Né souy pas counn-to  (je ne suis pas content-e)
Aquesté cop (cette fois) 
Opeut être utilisé partout..~ qui souy (.j'y suis )...~que m'en baü (je m'en vais) O

Pendant un repas

Quïn ba à bòsté? (comment ça va chez vous?)  >> a nousté qué ba hèro pla (chez nous, ça va très bien)
E bòss drïnn dé bi (d'aygo)  ? (veux-tu un peu de vin, d'eau?) >>> Quïo  (oui) ou  Nou, qué préfèri -aygo .. bi- (non, je préfère...)
Abéyatss (à votre santé) --littéralement : que vos verres soient remplis .. comme le miel dans les alvéoles
Ew mé passa lou roumatyé, lou bi, la saw, lou pébé  (fais-moi passer le fromage, le vin, le sel, le poivre...)
Qu'ass ... (tu as ...)  -  né'nn y a pass méy (il n'y en a plus)  /  qu'éy drïnn tròpp couéyt tà you (c'est trop cuit pour moi)
Ta"t prégo (s'il te plait)  
O- Énn pé prégo (s'il vous plait) O -    Merci hèro  (merci beaucoup) O

É'n bòss drïnn méy ? (en veux-tu un peu plus?) 
O -  nou qué'm sufèch (non, ça me suffit)
Qu'énn bouléri drïnn méy  (j'en voudrais un peu plus) -  qué n'ya, qué n'ya; qué'nn démouro (il y en, il y n a; il en reste)
Pass tròpp , qué ba hèro pla ataw  (pas trop, ça va très bien comme ça)  -  qu'èss how?  (tu es fou?) 
O
Qué hà pla (ça fait plaisir) - qué'm hè pla (ça me fait plaisir)   - qu'éy hèro bou  (c'est très bon)
O
Qu'éy pla adoubatt (c'est -il est- bien assaisonné) - aquésté platt, qué m'agrado hèro  (ce plat me plait beaucoup)
Qu'éy lou bèyré bouéyt, patrou  (j'ai le verre vide, patron) .. -é- méss lou bénnté plé  (-et- mais  le ventre plein)
Qu'èy... qu'abémm  pla mïnndja  .. é pla bébutt (j'ai.. nous avons bien mangé.. et bien bu)
Qué caw mïnndja entà bibé e noun pass bibé entà mïnndja  (il faut manger pour vivre et pas vivre pour manger)

Cantém adaro (chantons maintenant)  - qué caw canta (il faut chanter)
O
Quïn'òrò éy açò  (qu'elle heure ça fait tout ça) [faire la laison] >>> qué sounn dètz òross (il est dix heures)
Qué'm caw parti (je dois m'en aller) - qué'm caw ana'y (je dois y aller)
Qué hè rrétt  déhòro (il fait froid dehors) - qué hè nouéytt  (il fait nuit)
Adichatt é bouno nouéyt tà touttss (au-revoir et bonne nuit à tous)
O -  dinc a douma (à demain)O

A la maison:

Votre enfant traîne au lit le matin; sortez un tonitruant  lyébot (lève-toi)
S'il traîne à la salle de bains; lancez-lui  çay (viens) ou mieux çay tassi (viens ici). S'ils sont plusieurs ; dites-leur çabiét
S'il traîne pour prendre son petit déjeuner: mindyo (mange) , hè bisté (fais vite) ou hèt bisté (faites vite)
"Qué caw droumi"  (il faut dormir) dit-on à son enfant qui a du mal trouver le sommeil - et on lui chantonne:
droum; droum droum (dors, dors, dors..) droumi, droumi, droumi
droum, droum, droum /  droumi, droumi, doun ...ou variante:
soum, soum, soum, (sommeil) biéni, biéni, biéni (viens)
soum, soum, soum, biéni, biéni, doun(donc)

Résultat garanti !

RIONS
UN 
PEU !

Le béarnais se prête parfaitement aux jeux de mots
Ici, petit exercice d'élocution -il s'agit de répéter la phrase suivante:
Wéy! Qu'èy bis dap lous wéys, wéy; à nouéwt, wéyt wéws bwéyts 
(écriture normalisée = Huei! qu'èi vist dab los uelhs, uei a nueit ueit ueus vueits) / n'en cherchez pas le sens !!
Traduction dans l'info-bulle 

Pour terminer en beauté cette première leçon, une petite blague que nous nous disions entre enfants de mon village et qui est finalement un bon procédé mnémotechnique (pour retenir la mémoire):
Comment dit-on en béarnais chien-chien-chat ?
Vous avez les mots dans cette page pour y répondre........on cherche.......chrono!!!.....
Réponse dans l'info-bulle  ici
En déformant légèrement ça donne  ça   , dans l'info-bulle
Ce qui veut dire ceci  

..des mots en veux-tu , en voilà ... là.
ET APRÈS ????
Vous avez le choix entre vous lancer de suite dans un apprentissage sérieux et méthodique du béarnais (conseillé)   ICI
ou .......continuer votre familiarisation avec des phrases de la vie courante      et/ou 
ou.
......aller voir une courte page synthétisant le principal
VISTEDIT (vite dit)
ou
encore, se rendre à cette page
CI imprimable

Au fait : un bon truc tout simple pour intégrer en douceur l'écriture du béarnais = notez vos courses en béarnais

[les bases] [grammaire] [conjugaison] [écriture] [proverbes] [phrases courantes] [le béarnais au quotidien
[dictons] [des mots à la pelle]  [dictionnaire franco-béarnais]  [groupes folkloriques]  [prénoms béarnais

    marqueur eStat'Perso